PLANIFIER EN FONCTION DE SON ÉNERGIE

Avec du recul, je constate que je me suis longtemps considérée comme étant une machine. Combien de fois ai-je travailler le soir en prétendant que j’allais m'avancer? Le pire, c'est que lorsque mon corps m’envoyait des signaux, je les ignorais totalement. Vous reconnaissez-vous? J’ai appris à mes dépends que ma santé est plus importante que tout et surtout, que je ne suis pas une machine. J’ai besoin de pauses, de petits plaisirs et d’équilibre. C’est notamment pour cette raison que je prône aujourd’hui la planification consciente. Planifier en fonction de son énergie est une façon de travailler plus intelligemment et de se respecter consciemment. Mon objectif est de vous aider à planifier en fonction de votre énergie, soit à travers votre planification journalière, hebdomadaire, mensuelle et annuelle.


planifier-en-fonction-de-son-énergie
Planifier en fonction de son énergie

PLANIFICATION JOURNALIÈRE


Une des questions que je pose systématiquement à toutes mes clientes est : « Quel est le moment dans la journée où tu te sens la plus productive et créative, et quand te sens-tu au sommet de tes capacités? ».


C’est super important de connaître la réponse à cette question, parce qu’elle vous permettra d’avancer plus rapidement, en travaillant moins. Sachez qu’il est tout aussi important de connaître le moment dans la journée où vous êtes la plus fatiguée et la moins efficace. Pour vous aider à l’identifiez, pensez à quand vous avez tendance à vous laisser distraire.


L’objectif est de travailler en synergie avec son énergie, et non le contraire.

En connaissant les moments dans la journée où votre énergie est au rendez-vous, et où elle l’est moins, vous pouvez planifiez consciemment et efficacement.


Je vous encourage de planifier des tâches et activités qui demandent beaucoup de créativité et de concentration pendant la période où vous êtes au sommet de vos capacités. Et je tiens à préciser que cette période n’a pas besoin d’être 100% dédiée au travail, elle peut très bien être dédiée à votre vie personnelle. Vous gagnerez beaucoup à vous prioriser!


Pour la période où vous n’êtes peut-être pas au top, tâchez de planifier des tâches qui requièrent un peu moins de stratégies, qui ne nécessitent pas trop de prise de décisions, et qui sont naturellement plus motivantes. Comme nous manquons normalement de motivation lorsque la fatigue se pointe le bout du nez, vous continuerez d’avancer quand même. Sachez que tout ce que vous ferez pendant cette période risque de vous prendre plus de temps, d’être plus difficile, d’être de moins bonne qualité et le risque d’erreurs est plus élevé. En réalité, les risques sont sensiblement les mêmes que lorsque vous effectuez du multitasking.


Pour vous donner un exemple concret, si vous êtes naturellement plus créative et productive le matin entre 9 h et 11 h, il est important de traiter cette période comme un joyau. Ce que vous accomplissez normalement pendant ces deux heures-là est certainement effectué plus rapidement! Si vous avez des stratégies à développer, de la réflexion profonde ou de la rédaction par exemple, vous passerez beaucoup moins de temps à le faire pendant cette période, comparativement à si vous faites les mêmes tâches en après-midi. Si justement, vous piquez habituellement du nez entre 13 h et 15 h, prévoyez accomplir des tâches simples ou que vous aimez tout particulièrement, comme de la recherche ou une séance de brainstorm entre collègues par exemple.


Pour ma part, le soir est le moment dans la journée où je ne suis vraiment pas au sommet de mes capacités. J’ai donc pris la ferme décision de ne plus travailler le soir, à quelques exceptions près. Je sais que le temps que je passerai à travailler en soirée ne me fera finalement pas gagner du temps, parce que je passerai au minimum le double d’heures sur la tâche à faire. De plus, la qualité sera diminuée, donc le risque de recommencer est réellement présent. Je sais que ça peut sembler contre-productif, mais depuis que je m’impose cette limite, je constate que mon travail avance plus rapidement.


Afin de maximiser vos chances de planifier en fonction de votre énergie, planifiez des blocs de temps à votre agenda et procurez-vous un agenda que vous aimez et que vous aurez envie de consulter quotidiennement.Si vous voulez connaître ma recommandation, elle est ici ;-).



PLANIFICATION HEBDOMADAIRE


Posez-vous la même question qu’au point précédent, mais appliquez-le à votre semaine. « À quel(s) moment(s) dans la semaine êtes-vous énergique, et quand l’êtes-vous moins ? » Personnellement, et je sais que c’est la même réalité pour un grand nombre de personnes, je suis motivée, créative et énergique le lundi et le mardi. À compter du mercredi, j’ai tendance à me laisser davantage distraire. Et lorsque je suis rendue au vendredi, comme une certaine fatigue mentale s’est accumulée, je suis de façon générale moins efficace.


En appliquant la planification consciente dans mon horaire, il serait donc logique de me libérer de toute forme de réunion le lundi, afin de me consacrer à mes priorités et tâches importantes. Quant au vendredi après-midi, je pourrais très bien consacrer cette période à la planification de ma semaine à venir.


Je vous suggère de remettre en question les réunions que vous avez afin de vous assurer que vos moments de créativité vous appartiennent, et que vous ne les donnez pas aux autres. Si vous animez une réunion ou que vous faites un pitch de vente important, il serait en effet très profitable de planifier le tout le lundi, si vous êtes énergique comme moi. Par contre, s’il est question d’une réunion hebdomadaire qui ne touche pas directement vos objectifs, tentez de voir si vous ne pouvez pas y assister à un autre moment. Si vous n’êtes pas l’hôtesse de la réunion en question, je sais qu’il peut être intimidant de demander un changement, mais si vous expliquez pourquoi vous sollicitez ce changement, je suis certaine que vos collègues, clients ou votre parton seront très ouverts par votre approche.


Depuis que je planifie mes semaines avec mon propre agenda, j’ai enfin la possibilité de me bloquer à la fois des blocs de temps dans l’horaire, et de définir en avance la journée précise à laquelle je veux exécuter mes tâches. Ces techniques me permettent donc de planifier en fonction de mon énergie plus facilement.


PLANIFICATION MENSUELLE


Comment se déroulent habituellement vos mois? Se ressemblent-ils? Est-ce que vous avez des fins de mois chargés, ou si les différentes journées du calendrier impactent peu votre réalité? Les réponses et détails que vous obtiendrez vous aideront à planifier consciemment vos journées, vos semaines et ultimement, votre année.


Parce que ce blogue est tout spécialement dédié aux femmes, je me permets d’aborder le sujet bien féminin des menstruations. Je suis loin d’être une experte en la matière, mais étant moi-même une femme depuis plus de 30 ans, j’ai un peu d’expérience quand même ;-).


Où je veux en venir, c’est que vous avez le droit d’être plus fatiguée lorsque vous avez vos règles. Vous avez le droit d’être moins productive aussi. Je pense que depuis que les femmes ont intégré le marché du travail, nous avons tellement voulu se positionner rapidement auprès des hommes que nous avons à certains moments oublié notre identité. La société s’attend donc à ce que nous performions autant la semaine où nous avons nos règles que les autres semaines du mois. Ce sujet est de moins en moins tabou, et il est d’ailleurs très bien présenté par Marie-Pier Deschênes. Je vous invite à la suivre sur Instagram ou de vous inscrire à son infolettre si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur le sujet, ou tout simplement pour vous aider à vous accepter, telle que vous êtes.


Comme le cycle hormonal féminin est normalement régulier, je vous encourage à vous planifier des semaines plus douces et moins chargées lorsque vous arriverez à votre moment féminin du mois. Permettez-vous aussi de la flexibilité! Si vous profitez de cette semaine-là pour réellement prendre soin de vous, tout en travaillant sur l’essentiel de vos tâches, vous ne serez que plus efficace les semaines suivantes, et votre corps vous en sera très reconnaissant. En toute transparence, de tous les conseils que je vous partage dans cet article, celui-ci est celui avec lequel j’ai le plus de difficulté, car c'est relativement nouveau pour moi de suivre consciemment mon cycle et d'accepter que la performance est différente cette semaine-là.


Planifier en synergie avec son cycle hormonal est une des bases de la planification consciente, et c’est pour cette raison qu’une capsule vidéo sur le sujet vous est offerte en bonus de ma formation Planifier pour se réaliser. C’est mon amie et collège de cœur, Arsène Talbot, qui est la créative de cette vidéo et elle vous enseigne quelques principes de base. Arsène sert les femmes francophones en tant qu’astrologue et experte en désencombrement, et vous pouvez découvrir ses univers via Mlle Astro et La Maman Mini.



PLANIFICATION ANNUELLE


Bien que je planifie mon année sur une base hebdomadaire, je prends toujours en compte les événements de l’année. Questionnez-vous à savoir quels sont les moments dans l’année où vous avez plus d’énergie, moins d’énergie, normalement plus de travaill, ou moins de travail.