top of page

EST-CE QUE VOUS VIVEZ OU SI VOUS SURVIVEZ?


vivre-survivre

Écoutez cet épisode sur



La plupart des clientes qui viennent à moi me répètent toutes la même chose : « Émilie, j’ai littéralement l’impression d’être en mode survie en ce moment. » Pourtant, elles mangent 3 fois par jour, ont accès à de l’eau, elles ont un toit et sont entourées de gens qui les aiment … alors il est où le problème? Pourquoi la grande majorité des gens d’aujourd’hui vivent dans l’abondance et se sentent quand même en mode survie? Mon objectif avec cet épisode est de vous faire prendre conscience de votre rythme. Avec la fin de l’été et l’approche de la rentrée, c’est le moment idéal pour analyser le rythme dans lequel vous vous trouvez et de vous demander, présentement, est-ce que vous vivez ou si vous survivez?


Si vous voulez écouter l'épisode complet et obtenir encore plus de détails, rendez-vous sur votre plateforme favorite: Apple Podcast, Spotify ou Stitcher.



Avant d'aller plus loin, j’ai envie de vous demander un petit service : allez SVP évaluer le podcast et laissez-moi un avis sur Apple Podcast ou Spotify! L'épisode 21 est un beau bonus et mon objectif est de toujours vous offrir le podcast gratuitement. En échange, je vous demande cette petite faveur qui a un immense impact parce que c’est la meilleure façon de le faire connaître aux autres et de me tailler une place dans les algorithmes. Alors oui, ça fait une grosse différence. MERCI!


Pour en revenir au sujet principal, j’ai eu envie de créer un épisode similaire à l'épisode 3 du Podcast 168 heures : « Êtes-vous productive ou occupée? », mais aujourd’hui j'aimerais que vous répondiez à cette importante question : Présentement, est-ce que vous vivez ou si vous survivez? À travers cet épisode, je vais définir ce qu'est vivre versus survivre, et vous aurez une meilleure compréhension des indicateurs qui déterminent si vous êtes dans l'une ou l'autre situation. Vous obtiendrez aussi des informations sur la façon dont s'active le mode survie et, plus important encore, comment l'éviter. Finalement, je vais également explorer la pyramide des besoins (Maslow) et partager avec vous cinq astuces pour vivre davantage.


1. Vivre versus survivre


Selon le Larousse et le Petit Robert, vivre signifie « être vivant » au 1er degré, tandis qu'au 2e degré (nuance importante), ça signifie de « profiter, jouir de la vie, connaître des expériences

diverses / se nourrir d'une idée, une raison de vivre. ». Survivre signifie quant à lui « vivre encore, demeurer en vie après la mort. Rester en vie après quelque chose (accident, catastrophe) susceptible d'entraîner la mort ».


Si vous êtes en mode survie, je ne pense pas que vous craigniez pour votre vie (quoique si tel est votre cas ou si vous en doutez, consultez immédiatement un professionnel de la santé qui pourra vous accompagner convenablement dans cet impasse). Ce à quoi vous faites allusion, c’est possiblement que vous ne vous reconnaissez plus et que vous vous sentez pris dans une spirale qui vous attire vers le bas, plutôt que vers le haut. Vous cessez possiblement de vous projeter dans le futur parce que vous vous sentez prisonnier du présent. Je me suis déjà trouvée exactement à cet endroit pendant une période prolongée de plus de 3 ans.

Le « mode survie » permet de fonctionner de façon très dégradée par rapport à un fonctionnement « normal ». Il permet de s’en sortir, de trouver enfin des conditions plus propices au relâchement et à la sortie de ce mode. Cela peut durer des années. La personne se concentre sur la survie au quotidien et ne se projette plus dans le futur, ne fait plus de projets et se focalise surtout sur ce qui est vital. - Stéphane Roux, Hypnologue (Hypnose Mieux Être)

2. Les signes que vous vivez et les signes que vous survivez


Les signes que vous vivez davantage sont démontrés par la maîtrise de votre emploi du temps et de votre horaire, ce qui vous permet de bien définir vos priorités. Vous accorder du temps devient essentiel, en plus de nourrir votre motivation. L'ambition vous habite et cette énergie se reflète dans votre humeur positive et votre sourire quotidien. La planification devient un outil clé, qu'il s'agisse de projets, vacances ou objectifs et l'impression que votre vie a un sens se renforce. La satisfaction découle naturellement de vos réalisations et vous vous trouvez généralement satisfaite de votre rendement. Vous êtes portée par un sentiment constant d'avancement et de réalisations personnelles.


Les signes que vous êtes davantage en mode survie se démontrent quant à eux par l'impression de constamment manquer de temps créant ainsi un sentiment d'incertitude. Les rêves semblent avoir été laissés de côté, et chaque tâche apparaît comme une montagne. Même quitter le lit le matin devient un défi en soi, car une boule de stress vous accompagne continuellement. L'anxiété devient fréquente, et l'idée que votre vie manque de sens se fait de plus en plus présente. Vous vous demandez si c'est juste ça la vie. Vous négligez de prendre du temps pour vous, ce qui aggrave le déséquilibre. Votre disposition à accorder votre temps et votre énergie aux autres plutôt qu'à vous-même vous épuise progressivement. Vous vous trouvez au bout du rouleau et la constante pression de ne jamais en faire assez pèse sur vos épaules. Malgré que vous vous sentiez dans le mouvement, vous n'avez pas l'impression d'avancer et le sentiment de manque vous habite. Les défis du quotidien deviennent insurmontables. Le danger de vivre en mode survie sur une période de temps trop prolongée peut mener à l’épuisement.


3. Comment le mode survie s’active-t’il? (et comment l’éviter)


Malgré l’avancement de notre société, la société moderne semble subir le mode survie. Un des éléments activateurs du mode survie est le stress. À la base, le stress était présent pour justement nous aider à survivre en luttant ou en se sauvant. Aujourd'hui, un courriel nous cause pratiquement plus de stress que si on rencontrait un ours en forêt. Et qu’est-ce qu’on fait quand on vit du stress dans notre quotidien? Rien – nous figeons tout simplement! Nous ne nous sauvons pas et nous ne combattons rien, donc l’émotion du stress ne se libère pas. Vivre du stress de temps en temps, ce n’est pas dramatique, mais c’est l’accumulation de plusieurs stimulus, qui prolongent le mode survie, qui nous aspire dans une spirale.


La théorie de la motivation de Maslow, illustrée par la pyramide des besoins, détaille une hiérarchie de besoins humains fondamentaux. Au bas de la pyramide, les besoins physiologiques et de sécurité sont d'une grande importance pour garantir un environnement stable, sans anxiété ou crises. Les besoins d'appartenance et d'amour suivent, tandis que les besoins d'estime et le désir d'accomplissement de soi se situent plus haut dans la pyramide. À un niveau plus avancé, Maslow introduit le concept de dépassement de soi-même, symbolisant un accomplissement ultime. Sachez que vous ne pourrez jamais vous rendre au sommet de la pyramide (réalisation de soi) si la base n’est pas comblée. Pour vous donner un exemple, souvent les gens cherchent à se dépasser alors qu’ils ne se sentent même pas en sécurité. Est-ce votre cas? Alors présentement, est-ce que vous vivez ou si vous survivez? Si vous réalisez que vous êtes en mode survie, c’est en quelque sorte une bonne nouvelle parce qu’il y a ici une prise de conscience. Après, c’est de choisir entre deux options, rester dans ce rythme inconfortable ou apporter des changements.


4. 5 trucs pour vivre davantage


  1. Tout d'abord, il est essentiel de prendre le temps de prendre du recul, et rassurez-vous, vous avez suffisamment de temps pour faire ça.

  2. Ensuite, élaborez un plan pour vos semaines en y intégrant des activités dont vous avez envie.

  3. Abandonnez l'idée que le rythme effréné est la norme.

  4. Posez-vous la question profonde : "Qu'est-ce que vivre pleinement signifie pour moi?" et visez à apporter ne serait-ce qu'une petite amélioration de 1%.

  5. Enfin, maîtrisez l'art de dire non, car ça vous permettra de mieux gérer vos priorités et votre temps!


CONCLUSION


Pour avoir moi-même ressentie le mode survie pendant plus de 3 ans, je suis la preuve vivante qu’il est possible de s’en sortir. Cela demande du temps, de l’intention, de la volonté et de la planification. Le but n’est pas de tout faire en même temps, mais de débuter par un petit pas.

En complément des 5 conseils pour vivre davantage que je vous ai partagés dans l'épisode « Est-ce que vous vivez ou si vous survivez? » , j’ai envie de vous en offrir un 6e en bonus. Si vous ne l’avez pas déjà fait (et peut-être même devriez-vous le refaire ;-) !), c’est d’écouter mon webinaire gratuit sur la gestion des priorités. Plusieurs dates et heures sont disponibles, vous avez même accès à une rediffusion pendant 48 heures. Honnêtement, lorsque mes clientes viennent vers moi en me disant qu’elles se sentent en mode survie, c’est souvent une question de priorités. Les gens confondent ce qui est urgent avec ce qui est important et dans ce webinaire réellement éducatif, je vous enseigne comment apprendre à gérer vos priorités efficacement. Et c’est souvent en sentant qu’on mise sur les bonnes priorités qu’on a le sentiment de revivre.

Merci d’avoir été là et comme l'épisode « Est-ce que vous vivez ou si vous survivez? » était un bonus, je vous retrouve la semaine prochaine pour un épisode pratique qui vous sera sans doute des plus utiles!

vivre-survivre

LIENS & RESSOURCES MENTIONNÉS DANS L'ÉPISODE


RESTONS EN CONTACT






COMMENT CONTRIBUER AU SUCCÈS DU PODCAST 168 HEURES?


S'ABONNER

Afin de ne manquer aucun épisode, assurez-vous de vous abonner à votre plateforme favorite, que ce soit Apple Podcasts, Spotify ou Stitcher.


TÉMOIGNAGES

Est-ce que vous saviez que les témoignages et les commentaires jouent un rôle important dans l'algorithme d'Apple Podcasts? Plus le Podcast 168 heures aura de témoignages, plus il se fera connaître. Je vous serais donc infiniment reconnaissante si vous pouviez prendre 2 petites minutes de votre temps pour me laisser un avis positif juste ici, en m'indiquant ce que vous avez préféré de cet épisode.


MÉDIAS SOCIAUX

Si cet épisode a résonné en vous et que vous avez appris quelque chose d'utile, il se peut qu'un ami, une collègue ou une connaissance en tire également des bienfaits. N'hésitez pas à partager cet épisode sur les médias sociaux en prenant le soin de m'identifier (@la_planificatrice) pour que je puisse vous remercier et repartager à mon tour!


Merci infiniment. Chaque petite action compte réellement.

Émilie xo



Posts similaires

Voir tout

コメント


bottom of page