top of page

DE LA CONCEPTION À LA CROISSANCE : VOS QUESTIONS - MES RÉPONSES (partie 2 - épisode bonus)


q-a-entrepreneuriat

Écoutez cet épisode sur



C'est avec une grande excitation que j'ai tout récemment ouvert les portes de mon tout premier bootcamp « Organisation et mindset de croissance », qui se déroulera du 9 au 11 avril 2024. Inspirée par mon parcours professionnel, j'ai eu envie de vous offrir un événement virtuel sur 3 jours en lien avec l'organisation, le mindset et la croissance, plus spécifiquement sur la clarté face aux priorités, la délégation et la planification mensuelle.  En 2020, lorsque j'ai débuté mon blogue, j'étais sans emploi, avec un bébé d'un an et je n'étais pas totalement remise de mon burn-out. Aujourd'hui, La Planificatrice connaît un beau succès et vous avez été plusieurs à me poser des questions sur mon parcours d'entrepreneure. C'est donc à travers cet épisode bonus que je vous dévoilerai tous les détails, de la conception à la croissance. Si le sujet du jour vous interpelle, le bootcamp sera ensuite une belle opportunité d'explorer des enseignements enrichissants, vous permettant d'atteindre de nouveaux sommets sans vous épuiser. Alors, êtes-vous prêtes à prendre part à cet événement avec moi? Pour plus de détails, consultez le lien juste ici. Et sans plus tarder, voici mes réponses aux 10 questions les plus posées.


Si vous voulez écouter l'épisode complet et obtenir encore plus de détails, rendez-vous sur votre plateforme favorite: Apple Podcast, Spotify.



1.Combien de temps as-tu mis pour arriver à vivre de ton entreprise?

La réponse est un an. En fait, j'ai lancé mon blogue en 2020 avec un bébé à la maison, en pleine pandémie. Dès l'automne 2020, j'ai commencé à recevoir une prestation du gouvernement (STA) qui m'a permis d'avoir le salaire minimum à 35 heures/semaine pendant un an afin de payer mes factures et me concentrer à 100% sur le développement de mon entreprise. Rapidement, j'ai commencé à gagner de l'argent avec mes services et j'ai mis en place un plan d'affaires. Quand la prestation s'est terminée en automne 2021, j'ai commencé à me verser moi-même le salaire minimum. En 2022, j'ai diminué mes semaines de travail à 4 jours et je me suis offert une petite augmentation que j'ai légèrement augmenté en 2023. Je réinvestis la majorité de mes revenus dans le coaching et le développement.


2. Comment as-tu dépassé tes peurs de ne pas y arriver?

J’avais une motivation profonde, qui était plus grande que mes peurs : le souhait de travailler pour moi, de cultiver mes rêves (et non ceux des autres), être libre de mon horaire, notamment pour avoir une plus grande flexibilité familiale avec mon fils. Je n’ai jamais eu peur de ne pas y arriver. Échouer n’a jamais été une option … donc je me suis organisée pour ne pas que ça arrive. Prévoir l’échec, c’est comme accorder de l’attention à autre chose et d’y donner de l’importance.

Ma vision a toujours été claire. J’avais besoin de ces revenus et on dirait que la prise de risque nous rend plus créatif et nous motivent beaucoup plus qu’on peut le croire. Si je n’avais pas eu besoin de cet argent au départ, je ne pense pas que je serais rendue aussi loin. J’ai donc fait les choses dans les règles de l’art pour ne pas échouer, tels que des cours en entreprenariat (lancement d’entreprise), un plan d’affaires, une étude de marché, de l'accompagnement et du coaching et je suis passée à l'action! Oui, certaines choses ne se sont pas toujours passées comme je l’espérais, mais je me relevais, car la motivation et la vision étaient là.


3. Qu’est-ce que tu as trouvé le plus difficile quand tu t’es lancé en affaire? Quel a été ton plus grand défi en tant qu’entrepreneure?

Je dirais que ce que j'ai trouvé plus difficile est la forme de solitude et l’incompréhension de certaines personnes autour de moi. Mon plus grand défi a été la prise de décision. Tout reposait sur mes épaules et chaque décision avait un grand impact.


4. Quelle est selon toi la première chose à faire avant de se lancer à son compte?

Il est important de s’assurer que votre projet est viable. Ça va vous éviter de vous cogner le nez en chemin. D’où l’importance d’être accompagnée et/ou de suivre des formations. Par exemple, j’ai fait mon étude de marché dans le cadre d’un cours où je me faisais constamment mettre au défi, alors ça m'a permis d'aller tellement plus en profondeur. J’ai aussi appelé des experts dans mon domaine ou des gens qui ont un modèle d’affaires similaires au mien afin de leur poser des questions. Ça m’a vraiment permis de prendre confiance. Finalement, il faut surtout s'assurer de le faire pour les bonnes raisons, car sinon, vos peurs auront toujours le dessus sur votre motivation et vos ambitions.


5. Quelle a été la prise de risque au moment de la transition entre ta vie d’avant et ta vie avec La Planificatrice? As-tu vécu une diminution de ton niveau de vie? Comment avez-vous géré ça en famille?

Oui il y a eu beaucoup de changement et je serai toujours reconnaissante envers mon chum qui m’a supportée à 200% dès le départ et qui me supporte encore autant aujourd’hui. Nous n’avons jamais manqué d’argent, mais nous étions serrés. Chaque dépense était questionnée. Pas d’extra! Heureusement que nous étions dans la pandémie et que les possibilités de sorties étaient limitées. Alors que plusieurs de mes amies faisaient de gros salaires et n’avaient pas envie d’aller travailler le lundi matin, nous nous étions serrés … mais tellement heureux! En fait, ce chapitre de notre vie où nous étions très serrés nous a fait comprendre à quel point nous étions riches. Nous n’avons pas besoin d’être millionnaire pour être riche. Nous avions une liberté d’horaire extraordinaire, je n’étais plus stressée, j’étais motivée x 1000, j’étais (et je suis toujours) une maman présente. Le pire qui pouvait arriver? Qu’on ne puisse plus payer la maison. Personne n’est en danger de mort, alors ce n’est pas grave. Je suis dotée d’une grande résilience et j'ai une confiance aveugle en la vie. La prise de risque me rend créative.



6. Quels sont tes 5 plus grands apprentissages depuis le début de ton aventure en entreprenariat?

  • Mon intuition ne ment jamais et a toujours la réponse juste.

  • La constance est la clé de la réussite … la patience est payante. Ça ne sert à rien de chercher les short cuts.

  • JE SUIS la plus grande valeur de mon entreprise, donc je dois prendre soin de moi d’abord, avant de prendre soin de La Planificatrice.

  • Le fait de cesser d’apprendre limite ma croissance. D’où l’importance de se faire accompagner.

  • La planification me permet d’avancer vraiment plus rapidement.


7. Comment as-tu trouvé la foi en commençant La Planificatrice? La foi que ton projet valait la peine et que des gens seraient intéressés?

Tout d'abord, mon intuition a joué un rôle majeur. Je ressentais profondément que ce projet avait du potentiel et qu'il valait la peine d'être mis en place. Ensuite, la réponse rapide et positive que j'ai reçue de la part des gens a renforcé cette conviction. Leur enthousiasme et leur intérêt m'ont encouragé à continuer. Finalement, mon plan d'affaires et mon étude de marché ont confirmé le tout.


8. Est-ce que tu t'es entourée de gens dès le début de ton entreprise pour t'aider à avancer? Et si oui, de quelles ressources précisément?

Investir en soi peut faire peur au début, mais ça nous permet d'éviter un long processus d'essai-erreur, et donc, ça nous permet de croître plus rapidement. Je voulais générer des revenus dès que possible, donc je ne pouvais pas me permettre de perdre mon temps. Je n’ai pas utilisé de ressources gratuites. La première année, j’ai travaillé avec mon amie Tanya Paquet, coach professionnelle et elle m'a grandement aidé au niveau des blocages. La deuxième année, j’ai suivi une formation en lancement d’entreprise qui m'a aidé d'une grande utilité. La troisième année, j'ai fait une formation en ligne sur la manifestation avec Kathrin Zenkina et en cette quatrième année, j'ai choisi de travailler avec Karine et Dave Ruel de l'Académie Altitude et il m'aident à complètement revamper mon service d’accompagnement personnalisé. J'ai également un coaching avec l’école des entrepreneurs du Québec. Mes coaching sont toujours de plus en plus coûteux, mais c'est de plus en plus payant.


9.Comment fais-tu pour rester centrée sur ton contenu sans te laisser distraire par les bons coups des autres?

Je suis une experte en gestion du temps – je n’ai pas le temps de me laisser distraire par les autres haha! Je trouve aussi qu'il y a de la place pour tout le monde. Je dois dire que nous sommes peu nombreux à faire ce que je fais, et même si nous étions des centaines, personne ne peut le faire comme moi. Je passe bien peu de temps à me comparer, et si je le fais, c’est dans le but de m’inspirer, pas dans le but de m’incliner ou me culpabiliser. Je prends des décisions réfléchies, je planifie et je fais confiance à ma planification et je sais exactement où je m’en vais. Même si les autres font des bons coups, je n’ai aucune idée de leur vision, alors à quoi bon se comparer. C’est comme comparer la route de quelqu’un qui s’en va à New York alors que moi, je m’en vais à Tokyo. Ça ne se compare pas. L’important, c’est ma vision à moi. Celle des autres ne me regarde pas.


10.Comment tu peux offrir autant de contenu gratuit et que ce soit rentable pour toi de le faire?

C’est justement grâce à mon contenu gratuit que je suis rentable et que lorsque je sors quelque chose, les gens sont prêts à acheter. Lorsque nous sommes dans une énergie de service et que nous donnons, ça ne peut que nous revenir. C’est une loi, et c’est comme ça. Je n’ai jamais perdu en donnant. Cependant, je me fixe des limites - par exemple, lorsque je reçois des courriels ou des messages directs de personnes demandant des conseils, je les oriente vers les ressources existantes. Étant donné le volume de messages que je reçois, je ne peux pas enseigner à tout le monde individuellement. Je connais mes limites en termes de ce que je peux offrir gratuitement et ce qui ne peut être donné. Donner du contenu gratuit nourrit ma visibilité, ma crédibilité et ma notoriété. Après tout, achèteriez-vous un programme de coaching proposé par quelqu'un dont vous n'avez jamais consommé de contenu gratuit? Toutes mes clientes viennent vers moi parce qu'elles m'ont trouvée pertinente dans mon podcast, qu'elles appliquent les astuces que je partage sur les médias sociaux, ou qu'elles ont apprécié les ressources de ma bibliothèque gratuite.

Comme mon contenu gratuit est de qualité, imaginez la qualité si vous payez.



CONCLUSION

Maintenant que j'ai répondu à plusieurs questions à travers l'épisode « De la conception à la croissance: mon parcours d'entrepreneure », aimeriez-vous investir intelligemment un beau 37$? Comme je l'ai mentionné, je propose toujours du contenu gratuit de haute qualité. Alors, imaginez ce que vous pourriez obtenir en investissant ne serait-ce que 37$. Pour ce montant, je vous offre ceci :

  • Un bootcamp virtuel en direct avec moi, sur 3 jours : Organisation et mindset de croissance

  • 3 heures de formation sur 3 thèmes précis :

    • Clarifier les tâches et les projets que vous devriez prioriser

    • Déléguer efficacement

    • Planifier intelligemment ses mois afin de voir venir

  • Un plan de croissance clair et concret

En bonus :

  • 3 cahiers d’exercices pour intégrer les apprentissages.

  • Un groupe Facebook pour vous permettre d’échanger avec des personnes qui aspirent à croître tout comme vous, sans vous épuiser.

  • Un bilan trimestriel pour vous permettre de faire le point avec les 3 premiers mois de l’année.


Mon souhait est de vous permettre de réduire vos heures de travail et votre stress, sans réduire votre performance. Oui, c’est possible!

 

Réservez votre place dès maintenant. C'est une grande première pour moi et ça ne reviendra pas avant plusieurs mois.


Émilie xo

q-a-entrepreneuriat

LIENS & RESSOURCES MENTIONNÉS DANS L'ÉPISODE


RESTONS EN CONTACT



COMMENT CONTRIBUER AU SUCCÈS DU PODCAST 168 HEURES?


S'ABONNER

Afin de ne manquer aucun épisode, assurez-vous de vous abonner à votre plateforme favorite, que ce soit Apple Podcasts ou Spotify.


TÉMOIGNAGES

Est-ce que vous saviez que les témoignages et les commentaires jouent un rôle important dans l'algorithme d'Apple Podcasts? Plus le Podcast 168 heures aura de témoignages, plus il se fera connaître. Je vous serais donc infiniment reconnaissante si vous pouviez prendre 2 petites minutes de votre temps pour me laisser un avis positif juste ici, en m'indiquant ce que vous avez préféré de cet épisode.


MÉDIAS SOCIAUX

Si cet épisode a résonné en vous et que vous avez appris quelque chose d'utile, il se peut qu'un ami, une collègue ou une connaissance en tire également des bienfaits. N'hésitez pas à partager cet épisode sur les médias sociaux en prenant le soin de m'identifier (@la_planificatrice) pour que je puisse vous remercier et repartager à mon tour!


Merci infiniment. Chaque petite action compte réellement.

Émilie xo



Comments


bottom of page