COMMENT ARRIVER À VOIR LA LUMIÈRE AU BOUT DU TUNNEL

Un peu sombre comme titre, je l'admets, mais c'est comme ça que je me sentais à une certaine époque. Dans mon cas, mon « tunnel » était l'épuisement professionnel, mais il y a plusieurs types de tunnels. Il peut s'agir de l'épuisement parental, le manque d'équilibre, le défi de la conciliation travail-famille-vie personnelle, les relations toxiques, l'isolement, le stress financier, etc. Je sais que plusieurs personnes se sentent présentement coincés, tout particulièrement cette année. J'ai donc choisi de prendre un peu de recul afin de voir quelles étaient les actions qui, à l'époque, m'ont permis de voir la lumière au bout du tunnel.


Comment arriver à voir la lumière au bout du tunnel

Cette réflexion m'a amené vers des points importants comme la thérapie, les suivis médicaux, le repos et l'alimentation. Toutefois, je savais qu'il y avait un petit quelque chose de plus qui a fait de moi la femme épanouie que je suis aujourd'hui. Comme je le dis souvent, mon histoire est la même que celle de centaines autres femmes, à la seule différence près que j'ai choisi de planifier ma vie pour vivre en harmonie. Mais pour planifier sa vie ainsi, il faut savoir où s'en aller et c'est justement ici que j'ai finalement mis le doigt sur 6 pratiques précises que j'ai instaurées et qui m'ont grandement aidé à reprendre le contrôle de ma vie et à finalement voir la lumière au bout du tunnel.


1. Lâcher prise sur la perfection et miser sur l'action


Plus facile à dire qu'à faire, je le sais. Je t'avoue que jusqu'à tout récemment, j'essayais de me convaincre que la perfection existait. C'est beau la naïveté ! En fait, je ne voulais rien de moins que devenir une Super Women. Tu sais, celle qui a un titre professionnel brillant, un réseau de contacts important, qui voit ses amies à toutes les semaines en plus de passer de doux moments collée avec son amoureux. Et ce n'est pas tout. Cette femme-là est aussi une mère épanouie, elle s'entraîne 4 fois par semaine, elle médite, elle lit, elle est toujours bien coiffée, elle cuisine comme une chef, sa maison est toujours impeccable et c'est une carte de mode. Vous reconnaissez-vous ici ?


À partir du moment où j'ai finalement accepté que la perfection n'existait pas (ce qui était pratiquement une défaite dans mon cas), j'ai commencé à accepter l'imperfection. Pour vous donner un exemple très concret, j'ai lancé mon blogue La Planificatrice en moins de 3 semaines, alors que ça faisait 5 ans que j'en rêvais. Pourquoi ne l'ais-je pas fait plus tôt ? Simplement parce que je voulais que tout soit parfait. Lorsque j'ai choisi de miser sur l'action plutôt que la perfection, ma vie a changé du tout au tout et non seulement je suis arrivée à voir la lumière au bout du tunnel, mais j'étais totalement sortie du tunnel. Je suis passée d'un discours comme « je ne pourrai pas » ou « je n'ai pas ce qu'il faut » à « pourquoi pas moi ? ». Par conséquent, mon niveau d'anxiété et de stress a grandement diminué. Donc oui, mes billets ne sont pas toujours parfaits (la perfection n'existe pas, on se rappelle !) et il reste à l'occasion quelques fautes, mais je choisi de les publier quand même parce que sinon, j'attendrais éternellement. Si je n'avais pas appris à lâcher prise, non seulement mon blogue n'aurait pas encore vu le jour, mais mon entreprise ainsi que mon service n'existeraient pas et je serais assurément moins épanouie qu'aujourd'hui.


2. Identifier mes 5 grands rêves de vie


Je vous avise tout de suite, ce n'est pas le genre de réponse qu'on obtient en une seule soirée. Ça prend du temps et il faut être prête à faire une bonne dose d'introspection. Je crois néanmoins que le résultat d'avoir clairement identifié mes 5 grands rêves de vie est une des raisons profondes qui fait de moi la femme épanouie que je suis. C'est grâce à ceci que j'ai envie de me lever le matin et que je me sens sur mon X à tous les jours. C'est parce que je connais ces rêves que je suis capable d'être aussi disciplinée.


Vous vous demandez peut-être d'où vient l'idée d'identifier 5 grands rêves de vie. En fait, ce concept m'a d'abord été présenté par l'entremise du livre Riche et heureux de Jonh P. Strelecky et Tim Bronwson il y a de cela quelques années. J'aimais l'idée, mais je ne savais pas trop comment arriver à prioriser mes 150 rêves en seulement 5. C'est d'ailleurs grâce à ce livre que j'ai découvert l'auteur Jonn P. Strelecky et ses nombreux autres ouvrages que je me suis empressée de lire (Le Why Café, Le safari de la vie, Le retour au Why café et Les 5 grands rêves de vie). Je vous ai déjà parlé de certains de ces livres dans un billet précédent et même sur les médias sociaux, mais au risque de me répéter, ce sont tous de petits livres qui se lisent très rapidement et dans lesquels de grands messages sont partagés via de courtes histoires fictives. Ce n'est pas de la grande littérature, mais on arrive à les lire en une seule soirée, ce qui est assez satisfaisant et transformateur en même temps.


Donc pour revenir aux 5 grands rêves, bien que tous les livres de Strelecky soient différents, ses grands principes reviennent à travers ses différents écrits. Donc après avoir lu 4 autres de ses livres, le concept des 5 grands rêves de vie m'apparaissait beaucoup plus clair et après quelques mois de réflexion, j'en suis finalement arrivée à identifier clairement les miens. Cet exercice-ci m'a vraiment aidé à voir la lumière au bout du tunnel.


Pour vous présenter le concept très simplement, lorsque vos 5 grands rêves de vie sont réalisés, vous pourriez mourir le lendemain sans regret. Vos rêves peuvent être extrêmement précis comme par exemple de visiter les pyramides d'Egypte, ou ils peuvent être plus vagues comme voyager souvent et partout dans le monde avec ma famille.


Les 5 grands rêves de vie peuvent évoluer avec le temps et vous pouvez même les vivre plus d'une fois. Si vous vous posez la question, il n'existe malheureusement pas de liste de grands rêves de vie dans laquelle vous pourriez piger. Ce serait trop facile. Les réponses doivent venir de vous. Toutefois, si je peux vous donner quelques conseils, je vous invite fortement à lire les livres présentés ci-dessus (tout spécialement Le safari de la vie ... mon préféré) et dressez la liste de TOUS les rêves que vous aimeriez réaliser dans votre vie, sans vous fixer de limite financière ou matérielle. Vous devriez techniquement en avoir plus de 5 ;-). Ensuite, tentez de voir les similitudes entre vos rêves. Si des sphères de vie reviennent plus souvent, c'est que cette sphère doit être considérée pour au minimum 1 grand rêve de vie.


J'ai d'abord hésité à vous partager mes 5 grands rêves, parce que je ne veux pas vous mettre des mots dans la bouche. Par contre, comme le mentionne Strelecky, il faut partager ses rêves de vie au plus grand nombre pour (1) inspirer les gens à faire de même et (2) pour ainsi nous aider à rencontrer des gens qui ont déjà réalisé des rêves similaires, donc qui pourraient potentiellement nous aider à réaliser les nôtres. Selon cet auteur, il ne faut pas trop perdre de temps à trouver « comment faire », il faut plutôt focusser sur « trouver qui l'a fait avant nous » pour ensuite tenter de reproduire leur méthode.


Et qu'est-ce qu'on fait une fois qu'on a identifié nos 5 rêves ? Et bien on s'organise pour les réaliser un peu à tous les jours. Si vos journées, vos semaines et vos années ne sont pas orientées vers la réalisation de ceux-ci, vous ne vivez pas de la bonne façon et vous ne serez pas pleinement épanouie. Afin de vous réaliser et de vous épanouir pleinement, tâchez de poser de petites actions, le plus souvent possible, qui vous rapprocheront de vos rêves et aspirations.


Je vous présente alors sans plus tarder mes 5 grands rêves qui ne sont d'ailleurs pas en ordre de priorité.

  • Être une mère et une conjointe présente qui offre le meilleur d'elle-même en tout temps.

  • Voyager souvent et partout dans le monde avec ma famille.

  • Vivre une vie de liberté et de flexibilité.

  • Écrire un livre.

  • Créer une entreprise, une fondation, un organisme ou une association.

Si vous me connaissez ne serait-ce qu'un tout petit peu, vous savez alors qu'à chaque jour de ma vie, je vis mes 5 grands rêves de vie. C'est ça être sur son X.


3. Méditer


« Je ne suis pas capable de méditer. » Je l'entends souvent celle-là. Ce que les gens ignorent, c'est que la base de la méditation, c'est la respiration consciente et cette pratique peut être aussi courte qu'une petite minute si vous n'avez pas l'envie ou le courage de le faire plus longtemps. Méditer est un exercice mental qui demande de la pratique, exactement comme un entraînement physique. C'est normal de trouver ça difficile au départ. C'est aussi normal de penser à ce que nous allons cuisiner pour souper en plein milieu de sa pratique ou bien de songer aux courriels auxquels nous n'avons pas encore répondus. C'est en étant constante dans votre pratique que la méditation aura de réels bienfaits sur votre vie.


Lorsque j'ai débuté activement la méditation, j'ai tout de suite commencé avec des séances quotidiennes de 20 à 25 minutes. Je m'y suis faite assez rapidement, mais j'avoue que pour commencer, c'est un peu long. Si vous n'êtes pas une adepte, débutez par 3 ou 5 minutes de méditation guidée. Il y a d'ailleurs plusieurs applications de disponibles en ligne. J'ai commencé de façon plus intense parce que j'en avais justement un besoin intense. Mon fils n'avait qu'un mois ou deux, et j'étais complètement déséquilibrée. J'ai toujours eu un grand besoin de liberté, et je me retrouvais littéralement liée à ce petit être physique qui me demandais tout mon temps et ce, tout le temps. J'étais facilement irritable, je manquais dangereusement de sommeil et je ne me reconnaissais plus. C'est à ce moment précis que la méditation est entrée dans ma vie et qu'elle l'a grandement amélioré.


Lorsque je vivais une instabilité dans ma journée ou lorsque j'étais tout simplement à bout, je disais à mon chum « je pars 20 minutes dans une autre pièce méditer ». Il savait ce que ça signifiait et il me laissait tout le temps dont j'avais besoin. En seulement 20 minutes, j'étais revenue moi et j'avais retrouvé mes capacités me permettant de poursuivre la journée. Sans la méditation, je vous assure que ça m'aurait pris 3 heures et une sieste pour me remettre de mes émotions. Depuis, je médite pratiquement tous les jours et si les journées se présentent différemment, je me donne la flexibilité de sauter une journée ou de méditer seulement 2 ou 3 minutes.


4. Savoir s'entourer des bonnes personnes


Nous sommes la somme des 5 personnes qui nous entourent, alors nous avons intérêt d'être entourées de gens inspirants et positifs. Sachez notre subconscient ne fait pas la différence entre notre réel entourage et les personnes que nous côtoyons par l'entremise des médias, et ce, qu'elles soient fictives ou réelles. Donc si vous écoutez quotidiennement une série dramatique, votre subconscient croit que votre vie est réellement dramatique. Et que dire des nouvelles qui sont 95 % négatives ...


Pour ma part, je choisis toujours de m'entourer de personnes positives et j'ai, depuis les dernières années, cessé de fréquenter les gens qui n'étaient pas alignés avec mes valeurs. J'ai également banni les nouvelles de ma vie et je n'écoute pratiquement pas la télévision. Et vous savez quoi, je suis quand même au courant de ce qui se passe ;-). Par contre, je lis, et je lis beaucoup. Je prends la peine de choisir des livres inspirants écrits par des auteurs qui me poussent à devenir la meilleure version de moi-même. Ils ne me connaissent pas et ne me connaitront possiblement jamais, mais leur présence indirecte dans ma vie joue un rôle capital sur mon moral. Alors choisissez avec précision et intention ce que vous consommez sur les médias sociaux et les médias en général, et sachez vous entourez de personnes qui vous élèvent et non qui vous drainent.


5. Planifier en fonction de mes valeurs


J'ai longtemps planifié mes journées, mes mois et mes années sans tenir compte de mes valeurs. Je connaissais vaguement mes valeurs, mais je n'aurais jamais pu les nommer par ordre d'importance. Parfois, pour arriver à voir la lumière au bout du tunnel, il faut prendre un brin de recul et évaluer si notre vie est alignée avec nos valeurs. Mais si nous ne connaissons pas réellement nos valeurs fondamentales, comment faire ?


Prenez le temps dans les prochains jours ou les prochaines semaines de mettre sur papier toutes les valeurs qui sont importantes à vos yeux. TOUTES. C'est normal si vous en avez 25 ou même 50. Et c'est normal aussi si vous en avez 10. Ensuite, questionnez-vous quant à l'ordre de priorité et tâchez de dresser la liste de vos 8 valeurs fondamentales. Celles qui ne figureront pas dans le top 8 ne sont pas pour autant sans valeur à vos yeux.


Ensuite, tentez d'avoir un regard extérieur sur votre vie et questionnez-vous à savoir si vos semaines et si votre quotidien sont imprégnés de ces valeurs. De mon côté, je me suis rendue compte une fois en épuisement professionnel qu'une des raisons pour laquelle je n'étais plus bien dans mon travail, c'était en raison de mes valeurs. Les valeurs de l'entreprise ne collaient plus à mes valeurs personnelles, donc nécessairement, je n'étais pas totalement moi-même en essayant de cadrer dans un moule qui ne m'allait plus. On peut faire un bout comme ça ... mais à un certain moment, le moule devient trop inconfortable.


Depuis quelques mois déjà, lorsque je planifie ma semaine, je m'assure de tenir en compte mes 8 valeurs fondamentales. Ceci m'aide à ainsi mieux gérer mes priorités et à vivre de façon plus équilibrée. Lorsque je néglige mes valeurs pendant quelques semaines, je le sens intérieurement, et c'est pour moi le signe que je dois ressortir ma liste de valeurs et y revenir. Ça peut sembler un peu intense que de tenir compte de 8 valeurs lorsqu'on planifie sa semaine, mais essayez-le, et vous constaterez que ça change tout. Vivre alignée à ses valeurs est une des solutions qui m'a permis de voir la lumière au bout du tunnel, mais également de mieux gérer mes priorités.


6. Tenir un journal de gratitude


Je sais, c'est cliché, mais ça ne me gêne pas du tout de vous en parler parce que cet exercice que je pratique quotidiennement depuis 2 ans a transformé ma vie. Et oui, c'est aussi puissant que ça, mais il faut tout de même suivre quelques règles.


Tout d'abord, tenez votre journal de gratitude par écrit et complétez-le À TOUS LES JOURS. Sans blague. C'est la pratique quotidienne qui fait toute la différence. De mon côté, j'écris 5 moments de gratitude dans mon journal, mais vous pourriez commencer par 3, ou même par 1. L'objectif n'est pas ici d'écrire votre reconnaissance pour votre santé ou le toit que vous avez sur votre tête (bien que ce soit incroyablement merveilleux et important, je le sais !), mais il faut plutôt écrire un moment précis qui s'est passé dans les 24 dernières heures.


Le moment où votre fille vous a soudainement sauté aux bras en revenant de la garderie, le compliment que votre amoureux vous a dit à l'oreille, les cinq minutes de silence que vous avez eu dans votre voiture entre l'épicerie et la maison, l'instant où vous avez savouré votre succulente soupe chaude, etc.


Au départ, si vous n'avez pas l'habitude, ce sera extrêmement difficile de trouver ne serait-ce qu'un seul moment. Ensuite, à force de le faire, les idées viendront plus facilement et vous vous surprendrez même, en plein milieu de votre journée, à vivre un de ces moments et à vous dire « wow, ce que je vis présentement sera certainement inscrit dans mon journal de gratitude ce soir. » C'est à ce moment que la pratique devient puissante, parce qu'on réalise que notre journée, bien que nous ne vivions rien de particulièrement extraordinaire, est remplie de magie.


Brené Brown qui est une auteure que j'affectionne tout particulièrement, a démontré à travers ses nombreuses recherches et études que TOUTES les personnes qui se considèrent comme étant heureuses au quotidien tiennent TOUTES, et ce, sans exception, un journal de gratitude. Alors, qu'est-ce que vous attendez pour commencer ? C'est le genre de petite action qui ne prend pas de temps, qui ne coûte absolument rien et que vous pouvez commencer dès maintenant. C'est peut-être cette pratique qui vous aidera à voir la lumière au bout du tunnel.


Conseil de planificatrice : Si vous voulez arriver à voir la lumière au bout du tunnel, ne tentez pas d'implanter ces 6 trucs du jour en lendemain. L'erreur que plusieurs personnes font, c'est de tenter de mettre en place trop de nouveautés en même temps et après quelques jours ou semaines, elles abandonnent et reviennent à la case départ. Donc si vous avez besoin d'un peu de lumière dans votre vie, que vous soyez actuellement dans un tunnel sombre ou non, choisissez l'exercice qui vous parle le plus et commencez-le dès maintenant, ou planifiez-le à votre agenda pour une date prochaine.

*Le genre féminin est ici utilisé pour alléger le texte ;-)*



SI VOUS AVEZ AIMÉ CE BILLET, CEUX-CI POURRAIENT ÉGALEMENT VOUS PLAIRE :

Vous n'êtes pas encore abonnée à mon infolettre ? Inscrivez-vous maintenant afin d'obtenir gratuitement mon planificateur quotidien et d'avoir accès à du contenu exclusif !


Inscrivez-vous à mon infolettre et obtenez gratuitement mon planificateur quotidien

© 2021 par La Planificatrice.

  • Noir Facebook Icône
  • Noir Icône Instagram
  • Noir Pinterest Icône