top of page

S'ÉPANOUIR AU TRAVAIL, EST-CE VRAIMENT POSSIBLE?, AVEC JOANE DUBÉ, CONSEILLÈRE D'ORIENTATION

Dernière mise à jour : 8 janv.


joane-dube-epanouissement

Écoutez cet épisode sur


Saviez-vous qu’avant de lancer La Planificatrice, j’ai été accompagné par une conseillère en orientation? Je sais que ce parcours m’a grandement aidé à trouver ma voie et à m’épanouir pleinement. Toutefois, bien que je me sente aujourd'hui épanouie, je suis pleinement consciente que ce n’est pas tout le monde qui se sens sur la bonne voie. Alors s’épanouir au travail, est-ce vraiment possible? J'ai donc eu envie d’inviter une experte pour répondre à cette importante question.


Avant de trouver sa carrière de rêve en tant que conseillère d'orientation, Joane Dubé a navigué dans différents domaines et ce, pendant plusieurs années. C’est à 32 ans qu’elle a pris la grande décision de retourner sur les bancs d’école pour faire un BAC et une maîtrise en développement de carrière. Nous partageons toutes les deux une passion profonde pour notre carrière, et je vous invite à vous installer confortablement et à écouter notre merveilleuse discussion sur mon balado, le Podcast 168 heures.


Si vous voulez écouter l'épisode complet et obtenir encore plus de détails, rendez-vous sur votre plateforme favorite: Apple Podcast ou Spotify


Dans l'épisode « S'épanouir au travail, est-ce vraiment possible? », vous apprendrez et découvrirez:

  • Ce qu’est réellement un conseiller en orientation et en quoi il peut vous aider dans les différentes phases de votre vie.

  • Ce qu’est l’épanouissement professionnel.

  • Pourquoi tant de gens de notre époque ne s’épanouissent pas sur le plan professionnel.

  • Des outils pour vous épanouir davantage au travail.

  • Comment se déroule l'accompagnement avec un conseiller d'orientation.

Voici un bref aperçu de la conversation que nous avons eu lors de l'enregistrement de l'épisode

« S'épanouir au travail, est-ce vraiment possible?, avec Joane Dubé, conseillère d'orientation »  :


[00:01:20] – Émilie Viens

Aujourd'hui, je reçois une personne très spéciale sur le podcast pour vous parler de l'épanouissement. Joane Dubé, c'est d'abord et avant tout une grande amie à moi que j'ai le privilège de compter dans mon cercle depuis déjà 20 ans. C'est aussi une conseillère d'orientation nouvellement diplômée de l'UQAM. Après s'être cherchée professionnellement pendant les 15 premières années de sa carrière, passant d'études en enseignement, à la gestion hôtelière pour ensuite aller vers l'entraînement physique, elle s'est rendue compte qu'elle ne s'épanouissait pas réellement au travail et qu'il était grand temps de changer les choses. C'est donc après 15 années d'expérience en service à la clientèle, en hébergement, en vente, en organisation d'événements, et aussi en hôtellerie, qu'elle a fait un important choix, soit celui de sortir de sa zone de confort et de faire, mesdames et messieurs, un retour aux études à 32 ans!


Elle a choisi le domaine de développement de carrière où elle a fait son BAC suivi de sa maîtrise. Joane est aujourd'hui conseillère d'orientation à son compte et affiliée à deux organisations, soit une en orientation organisationnelle et une en clinique spécialisée et en transition de carrière. Parallèlement à sa sphère professionnelle, Joane aime tout ce qui touche le plein air, et par- dessus tout, ses courses matinales qui lui permettent de « burning off the crazy », comme elle aime le dire. Elle est également fiancée à l'homme de sa vie. Elle est belle-maman de deux adolescents et demeure à Tremblant depuis neuf ans. Ce qui est vraiment merveilleux dans toute cette histoire que je viens de vous résumer, c'est que depuis qu'elle a pris la décision de faire un retour aux études, qui, on va se le dire, est une grande transition que plusieurs personnes ne se permettraient jamais de faire, elle se lève chaque matin avec une volonté et une assiduité incroyable. Pourquoi? Parce qu'elle sait qu'elle est enfin dans le bon domaine. Je trouve donc que son bagage personnel et professionnel sont vraiment le parfait combo pour discuter de notre sujet du jour « S'épanouir au travail, est-ce vraiment possible? »


[00:05:52] – Émilie Viens

Concrètement, c'est quoi le rôle d'une conseillère d'orientation? Personnellement, comme j'ai le privilège d'être ton amie, je connais maintenant beaucoup mieux ce métier-là. Mais je pense que les gens ont une image erronée de ce que c'est en réalité. Peux-tu nous expliquer un petit peu plus concrètement c'est quoi le rôle?


[00:06:09] – Joane Dubé

Avec plaisir. J'en fais une mission et je veux dévoiler au grand public ce que l'on fait exactement. Je vais parler spécifiquement des conseillers d'orientation aujourd'hui, mais il y a plein d'autres types de professionnels dans le domaine. Nous, les conseillers d'orientation, sommes des professionnels de la relation d'aide, de l'orientation et du développement de carrière. Ce que beaucoup de gens ne savent pas, c'est que les conseillers d'orientation font partie du projet de loi 21. Cela fait en sorte que nous pouvons travailler en évaluation avec les gens vivant avec des troubles de santé mentale ou des troubles neurologiques. Nous accompagnons les personnes de tous âges à toutes les étapes de leur vie.


Les interventions que nous faisons visent le développement de l'autonomie socioprofessionnelle, puis amènent les gens à prendre des décisions éclairées au niveau professionnel, scolaire, mais aussi personnel. Il est important que toutes les sphères de la vie soient en corrélation avec la personne et ses besoins.


Notre rôle consiste à évaluer le fonctionnement psychologique de la personne. Quelles sont ses croyances? Quelle est la personnalité de la personne? A-t-elle des problèmes d'estime de soi, de confiance en elle? Quelles sont ses ressources? Se connaît-elle? Et là, je vais mentionner le fameux IVAT. Quels sont ses intérêts, ses valeurs, ses aptitudes, ses traits de personnalité? Quelles sont ses exigences en emploi? La personne devant moi les connaît-elle? Quels sont ses diplômes spécialisés? Quelles sont ses spécialisations qui peuvent l'emmener ailleurs? Quelles sont ses conditions du milieu? Dans quel environnement a-t-elle grandi? Dans quel contexte socioculturel? Qui sont ses collègues, sa famille? Et nous évaluons tout cela dans le but d'amener la personne à s'explorer, et à se comprendre davantage.


Ce que nous faisons, c'est que nous mobilisons le potentiel des personnes. J'aime dire que nous les aidons à prendre leur place dans la société, et ce tout au long de leur vie. Il n'y a pas d'âge pour se réorienter, il n'y a pas d'âge pour se réadapter. C'est vraiment un processus qui peut se faire tout au long de notre vie.


[00:10:07] – Joane Dubé

On travaille dans un premier temps, l'orientation. Ce qui signifie qu'on est avec une cliente qui veut identifier, puis clarifier un objectif de formation ou d'emploi. Il y a aussi la réorientation comme j'ai fait avec mon retour aux études. Par la suite, le deuxième enjeu, c'est l'insertion. Par exemple, la cliente me dit « J'ai un objectif X, mais j'ai de la difficulté à l’atteindre parce que je n'arrive pas à le mettre à valeur quand je passe une entrevue. » Alors on l'accompagne à valider son objectif d'emploi, puis on lui apporte des stratégies. C'est un peu des conseils stratégiques en recherche d'emploi.


Parallèlement à l'insertion, il y a la réinsertion. Par exemple, les personnes en congé de maternité qui reviennent au travail, la clientèle judiciarisée et les militaires.


Et puis, l’autre enjeu, Émilie, c'est l'adaptation. Puis ça, c'est important pour moi d'en parler un petit peu plus en profondeur, parce que je me spécialise dans cet enjeu-là. Ça consiste à amener la personne à s'adapter dans son emploi actuel, alors on identifie ou on clarifie un objectif pour la maintenir en emploi. Qu'est-ce qui fait en sorte qu'elle ne s'épanouit pas en ce moment? Quels sont les écarts de comportement? La réadaptation, c'est quand la personne décide qu'elle quitte son emploi. Elle vit un deuil, alors on l'accompagne à faire une transition, à se réadapter dans un autre emploi.


On peut donc aider les gens qui vivent avec un trouble de l'adaptation comme un épuisement professionnel, car ce sont des personnes qui se retrouvent dans une impasse professionnelle. Ils ont été diagnostiqués, et ensuite, on leur permet de comprendre et de prendre conscience de ce qui les a menés à l'épuisement professionnel. Quelles sont leurs ressources? Qu'est-ce qui peut éviter que cela ne se reproduise dans un autre emploi? Quel est le risque de récidive? Nous discutons avec la personne de ses craintes concernant un éventuel retour au travail, des inquiétudes quant à une possible rechute. Parce que, comme tu le sais pour l'avoir vécu, il existe une certaine fragilité qui peut persister après un épisode d'épuisement professionnel. Et nous sommes là pour accompagner cette personne dans son processus de réadaptation, en adoptant une approche douce et bienveillante. Toutefois, il est important de souligner que même si nous faisons partie de la loi 21, nous n'offrons pas de traitement, et nous encourageons toujours la personne à consulter un psychologue si elle en ressent le besoin.


[00:13:56] – Émilie Viens

C'est tellement beau. J'ai des frissons à t'entendre parce que tout le volet épuisement professionnel, je ne le savais pas. Je recule cinq ans en arrière quand j'ai eu mon diagnostic, c'était vraiment au niveau professionnel. Sachant ce que tu me dis maintenant, je pense que j'aurais sans doute été plus gagnante d'avoir recours à un service comme le tien pour pouvoir justement identifier c'était quoi mes patterns et ce qui a fait que je me suis rendue là.


Puis tu as parlé aussi de réintégrer son emploi lorsqu'on devient parent. Quand on part un an en congé de maternité, c'est long et on change. Non seulement notre poste peut être modifié pendant notre absence, mais nous aussi en tant que personne, nous nous transformons lorsqu'on accueille un enfant dans notre vie. En d'autres mots, nous sommes une nouvelle personne, un an plus tard, qui réintègre le même poste qu'on avait avant. Ça demande de l'aide, je pense.

[00:18:09] – Émilie Viens

Quelle est ta définition à toi de l'épanouissement professionnel?


[00:18:23] – Joane Dubé

C'est se lever le matin, avoir des pensées positives quant à ma journée, ne pas trop appréhender ce qui va se passer et faire confiance. Tu sais l'expression « leap of faith », et bien je donne cette expression-là à mes semaines parce que j'ai confiance en ce qui va se passer. Je sais que ça va bien aller. Je sais que je suis bien guidée là-dedans, parce que je suis vraiment dans mon « flow ». C'est le fait d'adorer mes lundis. Sérieusement, avant, je pleurais, mais maintenant, j'ai hâte de recommencer ma semaine. Je me sens épanouie. C'est ma définition. Quand il y a une adéquation favorable avec le job, boss, team, culture, ça fonctionne.


[00:20:18] – Joane Dubé

Lorsque je parle d’épanouissement, je fais l’analogie d’un trépied. Je pense que tout le monde peut s'épanouir. Maintenant, je pense qu'il en demeure quand même important d'écouter sa petite voix intérieure quand quelque chose ne va pas bien en emploi, puis au besoin, se faire accompagner. Les trois pattes du trépied sont : job, boss, culture (& team). En clarifiant s'il y a un bon alignement dans ce triangle-là, ça va être possible de voir s'il peut y avoir des stratégies d'adaptation qui pourraient être utilisées pour se sentir épanoui ou si on se réoriente.


« Tes rêves te demandent de risquer, de délaisser le confort, d'exister dans le monde, d'être différent, de déranger, puis de croire en toi. » - Inconnu

[00:22:07] – Émilie Viens

Crois-tu en l'épanouissement professionnel?


[00:22:13] – Joane Dubé

J'y crois. En même temps, une vie professionnelle parfaite à 100 %, je ne suis pas certaine que ça peut exister. Il est important d'apporter des stratégies d'adaptation pour certaines situations qui ne nous rendent pas 100 % heureux. Et ne pas oublier que c'est nous qui sommes en charge de notre propre bonheur. Je trouve que parfois, ça peut demander moins d'énergie d'être négative, puis de s'acharner sur notre sort que d'être positive, puis se mobiliser.

CONCLUSION


Si vous avez été interpellée par le résumé d'épisode 27 du Podcast 168 heures, je vous invite à poursuivre avec l'écoute de l'épisode complet « S'épanouir au travail, est-ce vraiment possible? » avec l'inspirante Joane Dubé, conseillère d'orientation » sur Apple Podcasts ou Spotify. Vous en apprendrez encore plus sur le domaine ainsi que sur l'épanouissement professionnelle. Par ailleurs, si vous souhaitez avoir un outil complet et bien pensé pour mieux organiser votre vie et vous épanouir davantage, je vous invite également à cliquer juste ici pour découvrir l'agenda de La Planificatrice.


Bonne écoute! :-)


joane-dube-epanouissement

LIENS & RESSOURCES MENTIONNÉS DANS L'ÉPISODE

POUR RESTER EN CONTACT AVEC JOANE DUBÉ

RESTONS EN CONTACT


COMMENT CONTRIBUER AU SUCCÈS DU PODCAST 168 HEURES?


S'ABONNER

Afin de ne manquer aucun épisode, assurez-vous de vous abonner à votre plateforme favorite, que ce soit Apple Podcasts ou Spotify.


TÉMOIGNAGES

Est-ce que vous saviez que les témoignages et les commentaires jouent un rôle important dans l'algorithme d'Apple Podcasts et de Spotify? Plus le Podcast 168 heures aura de témoignages, plus il se fera connaître. Je vous serais donc infiniment reconnaissante si vous pouviez prendre 2 petites minutes de votre temps pour me laisser un avis positif juste ici, en m'indiquant ce que vous avez préféré de cet épisode.


MÉDIAS SOCIAUX

Si cet épisode a résonné en vous et que vous avez appris quelque chose d'utile, il se peut qu'un ami, une collègue ou une connaissance en tire également des bienfaits. N'hésitez pas à partager cet épisode sur les médias sociaux en prenant le soin de m'identifier (@la_planificatrice) pour que je puisse vous remercier et repartager à mon tour!


Merci infiniment. Chaque petite action compte réellement.

Émilie xo






Comments


bottom of page