APPRENDRE À DEMANDER DE L'AIDE EN 3 ÉTAPES

Mis à jour : janv. 10

Avec Savoir se mettre en priorité et Miser sur l’action plutôt que la perfection, cet article s’inscrit au top 3 des choses que j’ai non seulement apprises en 2019 mais que j’ai également mises en application.


S’il y a une chose que je déteste dans la vie, c’est d’avoir l’impression de déranger les gens ou de leur demander de l’aide. Et bien devinez quoi ? Je suis enfin passée par-dessus cette peur afin de m’aider à atteindre un meilleur équilibre dans ma vie. 2019 aura sans contredit été une année de changements et de grandes révélations pour moi parce que jusqu’à récemment, je pensais être en mesure de tout faire. Comme je suis hyper organisée et que je suis capable de planifier pratiquement n'importe quoi, je ne voyais pas comment je pouvais échouer à la tâche de « tout faire ».


La tâche « tout faire » consiste à accomplir plusieurs tâches dont entre autres le ménage, la planification et préparation des repas, l’éducation, le couple, prendre sa douche, faire les courses, l’accomplissement professionnel, la croissance personnelle, la vie sociale, entretenir le terrain, arroser les plantes, et toutes autres tâches connexes.

Si les supers mamans d’Instragram pouvaient y arriver, j’étais convaincue que je le pouvais aussi car en plus, j’avais un bébé ultra facile et mon chum s’est toujours impliqué dans ce genre de tâches. J’ai eu beau essayer de toutes les façons envisageables à reprendre le dessus en tentant de tout faire mais non seulement j’échouais à chaque fois mais en plus, un profond sentiment de déception m'habitait et je n'arrivais jamais à prendre du temps pour moi afin de faire ce qui me plaisait réellement.


C’est à ce moment précis que j’ai lu le livre Girl, Stop Appologizing! de Rachel Hollis. Je vous avise tout de suite, il y a de fortes chances que les références à cet ouvrage rafraichissant soient très fréquentes parce qu’il m’a vraiment aidé à ouvrir les yeux. J’ai tellement adoré ce livre que j’ai même lu dans le détail les remerciements à la fin parce que je ne voulais pas qu'il se termine. Je n’oserais pas encore dire qu’il a changé ma vie mais il a certainement amélioré mon année 2019. Enfin, où je veux en venir c'est que grâce à un certain chapitre du livre, j’ai fait deux importants constats : Il faut savoir demander de l’aide mais avant tout, il faut définir ses priorités. L’un ne va pas sans l’autre.


ÉTAPE 1 : DÉFINIR SES PRIORITÉS

Apprendre à définir ses priorités et lâcher prise sur le reste. Voilà, l'étape 1 pourrait s'arrêter à cette phrase. C’est plus facile à dire qu’à faire mais ça fonctionne réellement. Mes priorités sont différentes des vôtres et vos priorités sont différentes de celles de votre meilleure amie. Ne vous comparez pas, elles vous appartiennent et il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises priorités.


Pour vous donner un exemple, j’adore cuisiner et bien que cela en répugne plusieurs, j’éprouve un réel plaisir à faire la planification des repas pour la semaine. Cependant, comme j’ai choisi de mettre d'autres aspects de ma vie en priorité comme mon lancement d’entreprise, mon fils et mon couple, nous faisons pour l’instant appel à Good Food pour les repas de la semaine. Cela m'a pris un certain temps de réflexion avant d'en arriver là car j'ai dû (et je dois encore) lâcher prise sur le fait que ce petit luxe est plus dispendieux, que je ne peux pas jouir de la satisfaction personnelle d’avoir organisé mes repas moi-même et qu’il cause plus de déchets. Mais au final, nous sommes gagnants.


Si nous n’avions pas Good Food, mon entreprise, mon fils et mon couple en souffriraient ou bien nous mangerions des toasts et des œufs à tous les soirs, c'est aussi simple que ça ! La prochaine étape est la femme de ménage parce que oui, bien que le ménage soit d'une grande nécessité dans notre foyer et que je sois présentement pratiquement toujours à la maison, cette tâche se retrouve néanmoins au bas de ma liste de priorités et je vis maintenant très bien avec cette réalité.


ÉTAPE 2 : DEMANDER DE L’AIDE

Dans mon cas et pour les personnes ayant un profil similaire au mien, pour arriver à cocher la tâche « tout faire » décrite précédemment, il faut demander de l’aide. Point. Il n’y a aucune autre solution. Mon profil ressemble en fait drôlement à plusieurs femmes de mon entourage, comme quoi c’est vrai qu’on s’entoure de gens qui nous ressemblent. Je suis une maman entrepreneure qui a de grandes ambitions professionnelles, financières et familiales.


Voici comment je suis arrivée à demander de l'aide. Au moment où j’ai lu Girl, Stop Appologizing!, j’étais alors encore en congé de maternité et je voulais (1) me lancer en affaires afin de ne pas retourner travailler pour quelqu’un d’autre (2) travailler de la maison (3) garder mon fils avec moi afin qu’il n'aille pas tout de suite à la garderie (4) créer un blogue (5) poursuivre la flexibilité qu’offre un congé de maternité (6) continuer de voir mes amies aussi souvent et (7) pousser ma croissance personnelle plus loin. Je sais, la liste est si longue que tout ceci paraît complètement impossible mais je vous assure qu'il faut toutefois toujours croire en l’impossible parce qu’aujourd’hui, au moment d'écrire ces lignes, je coche tous ces souhaits. Ce rêve utopique n’aurait toutefois jamais vu le jour sans l’aide précieuse des gens qui m’entourent.


Demander de l’aide n'égale pas toujours "aide professionnelle" parce que je sais que ça peut coûter cher. L’aide se trouve partout autour de vous : un parent, une amie, une collègue, votre conjoint et même vos enfants. Et si vous n’osez pas demander de l’aide, j’ai une question pour vous : lorsqu’une amie est dans le besoin, lui offrez-vous votre aide ? Et lorsque vous aidez une amie ou lui offrez votre aide, qu’est-ce que cela vous apporte ? Tout le monde qui aide intentionnellement ressent systématiquement un grand sentiment de bien-être et de fierté. Gardez alors en tête que lorsque vous donnez la chance à une personne de votre entourage de vous aider, vous lui faites du bien.


De mon côté, l’aide qui est la plus précieuse présentement vient de ma mère (et de mon père par la bande !). Au moins une fois par mois, je vais soit une semaine chez eux ou bien ma mère vient une semaine chez moi et ceci me permet de me concentrer concrètement sur mon lancement d’entreprise alors qu’elle s’occupe de mon fils. Sans cette aide, je vous assure que mon projet ne verrait jamais le jour. De leur côté, cette situation permet à mes parents de passer du temps supplémentaire de qualité avec leur petit-fils tout en m'offrant une aide concrète dans la réalisation de mes projets.


ÉTAPE 3 : ARRÊTER DE SE COMPARER

Vous savez autant que moi qu'il ne faut pas se comparer mais l’être humain est ainsi, particulièrement pour nous les filles ! Personnellement, je me comparais souvent à ma mère et ma belle-mère. Pour vrai, comment elles faisaient pour y arriver avant que nous ne quittions le nid familial ? La maison de mon enfance était toujours impeccable. Les lits étaient toujours soigneusement faits, la salle de bain sentait le propre à l'année, toutes les pièces étaient rangées à la perfection et les repas étaient toujours variés et prêts à temps.


Du côté de ma belle-mère, la maman de mon conjoint, je ne la connaissais pas encore à cette époque mais je sais qu’elle a toujours eu une rigueur incroyable. À tous les mercredis (je dis bien À TOUS LES MERCREDIS), elle lave les draps. Ses repas sont toujours prévus en avance. Le ménage est fait au point qu’il n’y a pas une semaine sans que les planchers ne soient pas lavés. Je ne parle pas de passer l’aspirateur, je parle de mettre de l’eau et du savon sur le plancher. En toute honnêteté, ça fait tellement longtemps que je n’ai pas lavé mon plancher que je ne me rappelle même plus où est la chaudière que j’utilise pour le faire … sans blague !


À leur défense, ma mère était maman à la maison et ma belle-mère avait une femme de ménage lorsque ses enfants étaient encore à la maison. Je parlais de cette comparaison avec mon amie Elisabeth l’autre fois et elle m’a très rapidement fait comprendre quelque chose. Elle m’a demandé : « Est-ce que ta mère et ta belle-mère avaient une ou des entreprises ? ». J’ai répondu par la négative. « Bon alors c’est simple : elles géraient leur maison comme si c’était leur entreprise. Toi tu bâtis des entreprises alors tu ne peux pas te comparer, tu n’as pas les mêmes priorités. » Et c’est ainsi que j’ai soudainement commencé à accepter et surtout à comprendre, que ma maison ne serait jamais gérée comme celle de mes parents ou de mes beaux-parents pour la simple raison que nos priorités ne sont et ne seront jamais les mêmes. Merci Eli de m'avoir ouvert les yeux sur quelque chose qui semblait si évident pour toi ;) !


Ce n'est pas mon cas mais je me doute que plusieurs d’entre vous se comparent aussi aux supers mamans qu’on retrouve sur Facebook et Instagram. Les réseaux sociaux débordent de femmes qui semblent plus extraordinaires les unes que les autres donc en tant que mère et femme, c’est facile de se sentir diminuée face à ces icônes que nous ne connaissons pas quand nous n’arrivons même pas à prendre une simple douche dans la journée. De leur côté, non seulement elles sont maquillées et coiffées comme je ne le suis même pas une fois dans l’année mais en plus, elles ont fait du yoga, sont allées prendre un café avec des copines, ont préparé un repas digne d’un traiteur et leur maison est dans un état impeccable. Ce qui est déplorable c’est que plusieurs d’entre elles ne révèlent juste pas qu’elles ont une nounou, une femme de ménage, un chef à la maison, un jardinier et un chauffeur privé. Ok, j’exagère un peu (mais à peine) mais derrière l’image de la femme parfaite se cache toujours une petite armée.


Conseil de planificatrice : Dressez la liste de toutes les choses que vous devez faire cette semaine. Ensuite, mettez un cœur à côté des 5 tâches que vous avez envie de mettre en priorité. Questionnez-vous ensuite à savoir qui pourrait vous aider pour les autres tâches afin que vous puissiez vous concentrer sur ce qui est prioritaire pour vous. N'essayez pas de trouver des excuses pour les autres car ceci ne vous mènera nulle part, je l'ai déjà fait ;). Engagez-vous simplement à demander cette aide.

J'aimerais vraiment savoir quelles sont vos réelles priorités dans le moment.


J'ai hâte de vous lire


Émilie xoxo

© 2020 par La Planificatrice.

  • Icône Facebook blanc
  • Icône Instagram blanc
  • Icône Pinterest blanc